Signal d'alerte

 
 
Signal d'alerte

La population doit être informée en cas d'événement grave mettant en péril les personnes et nécessitant leur mise à l'abri : événements météo, incendies, accidents de types divers (transport de matières dangereuses, accidents industriels etc.) ou attentats...

L’alerte consiste à diffuser un signal destiné à avertir des individus d'un danger imminent. Ce signal doit être clairement identifié pour que les personnes concernées prennent toute la mesure du danger. Dès sa diffusion, la réaction doit être immédiate -quitter la zone de danger, se confiner dans un bâtiment-.

Le réseau national d'alerte (RNA), dispositif actuel, est constitué d'environ 3 800 sirènes reliées par un réseau de télécommunications. Il a pour but d'alerter les populations en cas de danger immédiat. Les sirènes permettent, de jour comme de nuit, d'attirer rapidement l'attention des populations pour les appeler à réagir.

 

Qui déclenche l’alerte ?

L'alerte est une mission qui incombe au directeur des opérations de secours, c'est à dire à l'autorité en charge de la gestion de la crise. En fonction du niveau de responsabilité, il s’agit soit du ministre de l’Intérieur (niveau nationale), soit du Préfet de département, soit du maire.

Les exploitants de sites industriels à risques (nucléaire, établissement SEVESO…) disposent également de sirènes d'alerte.

Que dois-je faire si j’entends la sirène d’alerte ?

Lorsqu’une sirène d’alerte retentit,

  • Ecouter le signal pour l’identifier.
  - Le signal d’alerte national est une variation du signal sur trois cycles successifs d'une durée de 1 minute et 41 secondes. (écouter le signal )
  - Le signal de fin d’alerte est un signal continu de 30 secondes (écouter le signal )
                       
  • se mettre à l’abri, de préférence dans un local clos
  • s’informer sur la situation en écoutant la radio ou en regardant la télévision.
  • Appliquer impérativement les consignes de comportement données dans les messages d'information

Ne pas confondre le signal d’alerte avec les essais de sirène 

Des essais de sirènes du réseau national d'alerte se déroulent le premier mercredi de chaque mois, à midi. Le signal d’essai mensuel est une variation du signal sur un cycle d’une durée de 1 minute et 41 secondes (le cycle comprend un signal de début à 12h suivi d’un signal de fin d’alerte à 12h10), pour ne pas être confondu avec le signal d’alerte.

Modernisation du système d'alerte : le SAIP

La vocation initiale du RNA (avertir les populations d'un danger aérien) est désormais dépassée. Un nouveau système d'alerte, dénommé SAIP (système d'alerte et d'information des populations) est en cours de mise en œuvre. Il s'étend à tout événement de sécurité civile : catastrophes naturelles (inondations, séisme…) technologiques (accident industriel, transport de matières dangereuses…) ou attentats terroristes. Il repose sur une logique de bassins de risques sur lesquels seront positionnés les moyens d'alerte les plus efficaces eu égard aux circonstances locales. Il regroupe les fonctions d'alerte et d'information des populations. Ainsi plusieurs moyens peuvent être activés, soit individuellement soit concomitamment (sirènes renforcées d'autres moyens d'alerte ou d'information tels qu'automates d’appel, panneaux à messages variables, médias, ...).

En savoir plus :