Signature de la convention constitutive du « Territoire Éducatif Rural » de la communauté de communes des Portes de Vassivière

 
 
Signature de la convention constitutive du « Territoire Éducatif Rural » d’Eymoutiers

Ce mardi 14 décembre 2021, Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Vienne, a signé la convention constitutive du « Territoire Éducatif Rural » de la communauté de communes des Portes de Vassivière, en présence de Jacqueline Orlay, directrice des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN) de la Haute-Vienne, d'Annick Morizio, vice-présidente du conseil départemental de la Haute-Vienne et de Mélanie Plazanet, présidente de la communauté de communes Portes de Vassivière et maire d’Eymoutiers. Sont également signataires de la convention : Jean-Michel Bidaud, maire de Bujaleuf, Thierry Menucelli, maire de Cheissoux, Monique Lenoble, maire de Nedde, Dominique Beaudemont, maire de Peyrat-le-Château et Michel Chadelaud, maire de Saint-Julien-le-Petit.

Les Territoires éducatifs ruraux (TER) constituent un réseau de coopérations autour de l’École comme point d’ancrage territorial, au service d’un projet éducatif porteur d’ambition pour les élèves et leurs familles, et vecteur de rayonnement pour le territoire lui-même. Ils favorisent le diagnostic partagé des atouts du territoire (offre scolaire, équipements culturels et sportifs, projets éducatifs, …) et permettent d'améliorer la lisibilité, la complémentarité et l'efficacité des actions conduites. Les TER constituent un levier du développement de l'offre éducative, dans le cadre d'un partenariat renouvelé et renforcent ainsi l’attractivité du territoire pour les personnels et les élèves et la coopération entre les écoles.

Le territoire et les acteurs éducatifs de la communauté de communes des « Portes de Vassivière » sont mobilisés pour l’animation d’un Territoire éducatif rural (TER). Le partenariat apparait devoir être renforcé au regard des spécificités du territoire : éloignement de Limoges, profil démographique, forte hétérogénéité socio-économique, accueil de demandeurs d’asile, etc.

Autour d'une même ambition, la présente convention rassemble :

  • la communauté de communes des Portes de Vassivière ;
  • les maires des communes relevant du secteur de collège d’Eymoutiers : Peyrat le Château, Eymoutiers, Nedde, Bujaleuf, Cheissoux, Saint-Julien-le-Petit, Augne, Saint-Amand-le-Petit, Beaumont-du-Lac, Rempnat, Domps et Sainte-Anne-Saint-Priest ;
  • le conseil départemental de la Haute-Vienne ;
  • la Direction des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN) de la Haute-Vienne ;
  • la préfecture de la Haute-Vienne.

Cette convention sera déclinée en actions opérationnelles conduites entre 2022 et 2025.

L’enjeu est de garantir aux élèves du TER un véritable pouvoir d’agir sur leur avenir, en renforçant les coopérations locales, les spécificités et l’attractivité de l’École rurale et l’accompagnement des personnels. Il s’agit de permettre aux enfants du territoire de bénéficier d’un parcours éducatif de qualité, riche et diversifié, en appui sur les ressources locales et externes.

La démarche s’appuie sur l’information et la collaboration de l’ensemble des acteurs éducatifs. Plusieurs objectifs stratégiques déclinés en actions opérationnelles sont définis sous la conduite d’une instance de pilotage et de commissions thématiques représentant l’ensemble des acteurs éducatifs.

► Pour en savoir plus sur les territoires éducatifs ruraux, rendez-vous sur le site du ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports .


► Retrouvez toute l'actualité des services de l'État en Haute-Vienne sur Facebook , Twitter et Instagram !