Opération « #PrésentsPourLesÉlus »

 
 
Opération « #PrésentsPourLesÉlus »

Le 15 novembre 2021, le Ministre de l’Intérieur a annoncé le lancement par la gendarmerie nationale de l’opération « #PrésentsPourLesÉlus ».

Cette opération de contact, de proximité et de confiance à destination des élus, conduite par les commandants de groupement de gendarmerie départementale, sous l’autorité des préfets, est mise en œuvre sur l’ensemble du territoire national.

Elle se traduit de façon concrète dans le département de la Haute-Vienne par les actions suivantes :

  • Mise en œuvre du dispositif de consultation et d’amélioration du service (DCAS) : Dans son courrier du 23 novembre 2021, le général Bernard Thibaud, commandant le groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne, a invité l’ensemble des élus de ce département relevant de sa compétence, à faire part de leurs attentes concrètes afin d’améliorer la qualité du service et d’optimiser la présence de voie publique. Il s’agit, à l’aide du lien internet fourni, de répondre au questionnaire, sur un site dédié, garantissant l’anonymat aux maires. L’analyse des réponses et des propositions des élus permettra d’adapter finement l’offre de sécurité de la gendarmerie en Haute-Vienne ;
Infographie-Présents-pour-les-élus
  • Organisation d’actions de sensibilisation des élus aux risques particuliers auxquels ils sont confrontés : À ce jour, plus de 180 élus de la Haute-Vienne ont bénéficié de la formation à la « gestion des incivilités ». Cette sensibilisation est dispensée par les négociateurs régionaux au profit des élus volontaires, elle donne des clés de compréhension pour désamorcer les conflits, faciliter la communication et rétablir la relation avec un individu.
  • Une méthode d’analyse réflexe (M.A.I.R.E.S.) y est notamment proposée afin d’aider les élus à évaluer le danger et à s’interroger sur l’opportunité de s’engager à l’occasion d’une sollicitation.
Methode-maire
  • Des sessions de formations sont planifiées sur le département jusque fin janvier 2022 et ont vocation à être planifiées autant que de besoin en 2022, à la demande des élus ;
  • Dans le domaine de la cybersécurité, avec le soutien de l’association des maires de France (AMF) et de cybermalveillance.gouv.fr, un outil de diagnostic simplifié, résumé par l’acronyme I.M.M.U.N.I.T.É., a été développé par la gendarmerie nationale. Adressé à chacun des maires de la Haute-Vienne par le général commandant le groupement de gendarmerie départementale, à la fois directement et par l’intermédiaire de l’association départementale des maires, ce questionnaire d’autoévaluation permet à chaque élus d’évaluer le niveau de cyberprotection mis en place au sein de sa collectivité. Si cette évaluation révèle des fragilités, les militaires de la section opérationnelle de lutte contre les cybermenaces (SOLC) du groupement de gendarmerie de la Haute-Vienne peuvent être sollicités via la brigade territorialement compétente pour réaliser des opérations de préventions au cybermenaces et donner de façon individualisé, des conseils et des préconisations de prévention. Dans les cas le nécessitant, les militaires de la SOLC orientent les élus vers le site cybermalveillance.gouv.fr pour la détermination du prestataire de leur choix le plus adapté ;
methode_immunité
  • Le recueil des plaintes des élus en mairie ou dans tout autre lieu à leur convenance est rendu de plus en plus aisé au fur et à mesure de la mise en place de l’outil informatique « UBIQUITY » dans les unités. 152 postes ont été déployés à ce jour, avec pour cible, l’équipement de chaque gendarme d’un outil lui permettant de recueillir les plaintes en mobilité ;
  • La planification « d’immersions » d’élus dans les unités de gendarmerie, aux fins d’approfondir leurs connaissances dans le champ de la sécurité (visite du centre opérationnel, découverte du service des unités), est en cours pour le premier trimestre 2022. Tributaires de l’évolution de la situation sanitaire, ces immersions se réaliseront en fonction des protocoles en vigueur du moment ;
  • Un dispositif d’alerte SMS à destination des élus est mis en place pour les informer dans les meilleurs délais de faits commis sur leur commune conformément à l’article L.132-3 du code de la sécurité intérieure. Cette information peut d’ors et déjà être assurée par les commandant d’unité ou les gradés de permanence via l’application « MAIRES ALERTE » disponible sur leur smartphone Néogend ;
  • Le lancement prochain de l’application smartphone « Gend’Élus » est annoncé. Développée en lien avec l’Association des Maires de France (AMF), cette application qui vise à faciliter le contact et la diffusion d’informations concrètes vers les maires sera téléchargeable sur le site de l’AMF.

Élus et gendarmes en Haute-Vienne partagent un même ancrage territorial et sont toujours ensemble en première ligne, face aux événements du quotidien, aux crises et à l’insécurité.

Avec les élus, par la gendarmerie, pour la population et les victimes.