Sécurité routière

Soirées festives et conduites addictives : prévenir les risques

 
 

Danser en boîte de nuit et faire la fête dans les bars… Cela est à nouveau possible pour des milliers de fêtards depuis le 16 février 2022.
Ce plaisir retrouvé ne doit pas faire oublier la nécessité d’un retour en toute sobriété sur la route.
En effet, l’accidentalité des retours de soirée reste en Haute-Vienne, et notamment chez les jeunes, beaucoup trop élevée, avec des drames qui marquent notre actualité chaque année.

Trop d’alcool et de stupéfiants sur nos routes en 2021 :

  • Les jeunes (18-24 ans) sont impliqués dans 35 % des accidents, ce qui traduit une surreprésentation, compte tenu de la démographie de la Haute-Vienne (les 15-29 ans représentent 16, 5 % de la population départementale). Ils représentent aussi 13 % des tués.
  • 5,5 % des accidents corporels et 7,4 % des accidents mortels sont liés aux stupéfiants en 2021
  • Une grande majorité des conducteurs contrôlés sous stupéfiants font partie de la population active (25/64 ans), les jeunes (– 25 ans) représentent un tiers.
  • Un permis suspendu sur trois l’est en raison d’une conduite sous l’emprise de cannabis.

D’une façon générale, conduire après usage de cannabis multiplie par 2 le risque de provoquer un accident mortel. Au volant, le cocktail cannabis et alcool multiplie par 29 le risque de provoquer un accident mortel.
En parallèle de la sanction qui doit intervenir pour stopper les comportements irresponsables, des outils existent pour sensibiliser les plus jeunes et organiser la prévention.

L’appli « Trouve ton Sam »
Ainsi, et dans la continuité des opérations SAM “Celui qui conduit c’est celui qui ne boit pas”, la Préfecture de région Nouvelle-Aquitaine propose une plateforme gratuite de mise en relation entre un conducteur sobre et un passager ayant consommé de l’alcool à la sortie d’évènements festifs, via une web-application https://www.trouvetonsam.fr

Des éthylotests plus facilement accessibles
À partir du 1er juillet 2021, les établissements de boissons alcoolisées à emporter doivent obligatoirement proposer à la vente, de façon permanente, des éthylotests à proximité du rayon présentant le plus grand volume de boissons alcooliques (ou près du lieu d’encaissement pour les débits dont l’activité principale est la vente d’alcool).
L’obligation de mettre à disposition des éthylotests existe par ailleurs depuis 2011 dans tous les établissements qui servent de l’alcool entre 2h et 7h (discothèques, bars). Le responsable de l’établissement doit s’assurer que n’importe quel client peut réaliser un éthylotest sans avoir à attendre plus de 15 minutes.

Vous souhaitez combiner évènement festif et action de prévention ?
N’hésitez pas à solliciter les équipes de la DDT, pour vous accompagner et vous proposer des solutions adaptées

Vos contacts en DDT :
ddt-securite-routiere@haute-vienne.gouv.fr
05.19.03.22.02 / 05.19.03.22.03