Communiqués de presse

Les services de l’État et la Mutualité sociale agricole aux côtés des éleveurs haut-viennois suite à la sécheresse 2020

 
 

Suite à la sécheresse qui a perduré pendant l’été 2020, la pousse de l’herbe et les rendements de cultures fourragères ont été impactés en Haute-Vienne. La perte de récolte de 2020 fait suite à d’autres campagnes au cours desquelles les prairies ont été dégradées du fait d’épisodes de sécheresse qui se succèdent d’une année à l’autre.

Face à cette situation de crise, les services de l’État accompagnés de la chambre départementale d’agriculture et des responsables professionnels agricoles se sont rendus sur le terrain afin de dresser un état des lieux précis de la situation.

Le dossier haut-viennois a été examiné au niveau national et permet d’aboutir aujourd’hui à la mise en place d’un soutien financier. En effet, le préfet de la Haute-Vienne a obtenu une enveloppe de 2 millions d’euros spécifiquement dédiée à l’accompagnement des éleveurs locaux impactés par la sécheresse 2020.

La direction départementale des territoires et la caisse de Mutualité sociale agricole (MSAMutualité sociale agricole) du Limousin ont identifié un peu plus de 1 700 exploitations d’élevage susceptibles d’émarger à ce dispositif spécifique de prise en charge de cotisations sociales au titre de l’année 2021. Ces exploitations détentrices de bovins, ovins, caprins vont prochainement recevoir un courrier de la caisse de MSAMutualité sociale agricole du Limousin les informant de cette possibilité. À ce stade, aucune démarche n’est à réaliser par les agriculteurs.

L’aide prendra la forme d’une prise en charge de cotisations individuelles venant en déduction des cotisations dues ou à devoir par chaque chef d’exploitation à titre individuel ou par chaque associé exploitant de société.

Soutenir les trésoreries des éleveurs haut-viennois qui travaillent chaque jour au plus près de leurs animaux sur l’ensemble du territoire départemental est indispensable.

C’est grâce à la mobilisation de tous que ce soutien exceptionnel voit le jour en Haute-Vienne.

L’enveloppe de 2 millions d’euros, qui sera notifiée dès avril prochain dans un arrêté ministériel, constitue ainsi une aide financière à l’économie agricole haut-viennoise.