Actualités

Déplacement de Mme Isabelle LONVIS-ROME, ministre déléguée auprès de la Première ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances - Vendredi 28 octobre 2022

 
 

Dans le cadre de la politique menée par le Gouvernement pour lutter contre les violences faites aux femmes, Isabelle LONVIS-ROME, ministre déléguée auprès de la Première ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, était à Limoges, vendredi 28 octobre 2022.

Les politiques publiques de lutte contre les violences faites aux femmes comprennent, dans leur volet prévention, la prise en charge des auteurs afin de lutter contre le passage à l’acte et la récidive.

Dans ce sillon, deux appels à projet ont été lancés en 2020 et 2021 lors du premier quinquennat du Président de la République, créant ainsi 30 Centres de prise en charge des auteurs (CPCA) dans l’Hexagone et en Outre-mer.

Le CPCA est conçu comme un lieu de ressources à compétence régionale ou interdépartementale pouvant prendre en charge de manière globale et pluridisciplinaire, sur la base du volontariat comme dans le cadre des mesures judiciaires, les auteurs de violences conjugales en associant à l’échelle régionale et locale l’ensemble des professionnels concernés.

Le CPCA ne vise pas à se substituer aux prises en charge existantes mais à en améliorer l’efficacité en favorisant l’articulation des interventions judiciaires, sociales et sanitaires dans un objectif de prévention du passage à l’acte et de la récidive, donc de protection des victimes.

Mme Isabelle LONVIS-ROME a débuté son déplacement par la visite du centre de suivi et de prise en charge des auteurs de violence de Limoges, qui est en charge de la coordination nationale de tous les CPCA.

La ministre s'est ensuite rendue à la maison de protection des familles de Limoges, afin d’échanger avec les équipes de gendarmerie. Ces maisons ont vocation à agir de manière préventive et à prendre en charge et accompagner les victimes de violences intrafamiliales.

Enfin, le déplacement s'est terminé par la visite de l’Hôtel de police de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique) de la Haute-Vienne. Madame la ministre a échangé avec les policiers sur le parcours d’une femme victime de violences conjugales, de l’accueil au commissariat à la prise de plainte, et a inauguré la salle Mélanie, salle destinée à l'audition des mineurs victimes de violences sexuelles ou physiques, afin de recueillir la parole des enfants victimes de violences dans les meilleurs conditions.