Sécurité routière

Sécurité routière : une année 2021 marquée par de mauvais chiffres

 
 

L’année 2021 se distingue par de mauvais chiffres en matière d’accidentalité routière, marquant un pic inédit en termes de mortalité depuis ces cinq dernières années

On comptabilise 436 accidents corporels avec 516 blessés dont 116 hospitalisés et 32 tués (2020 : 12 ; 2019 : 18 ; 2018 : 27 ; 2017 : 20 ; 2016 : 13 ; 2015 : 25). Il s’agit donc d’une hausse de plus de 50 % de la mortalité par rapport à la moyenne des accidents mortels entre 2015 et 2019 (2020 est considérée comme une année particulière compte tenu de la crise sanitaire). Il est à noter que les chiffres 2021 restent toutefois, et en toute rigueur, en cours de consolidation.

Le facteur « vitesse » est fréquemment un facteur déclencheur de l’accident et toujours un facteur aggravant : la vitesse excessive et inadaptée est fortement impliquée dans les accidents mortels (35 %), ainsi que le refus de priorité (16 %) et les conduites addictives (13 %).

Jeunes et insécurité routière : un enjeu prioritaire en Haute-Vienne.
Les jeunes (18-24 ans) sont impliqués dans 35 % des accidents et représentent 13 % des tués, ce qui traduit globalement une surreprésentation, compte tenu de la démographie de la Haute-Vienne (les 15-29 ans représentent 16, 5 % de la population départementale).

Il convient de signaler le lourd tribut des usagers vulnérables :
• Les deux-roues motorisés : ils représentent 25 % des victimes de l’ensemble des accidents mortels. Lorsque l’accident mortel implique un autre véhicule motorisé, dans 60 % des cas les deux-roues motorisés ne sont pas responsables.
• Les cyclistes : on observe une augmentation de 38 % des accidents corporels impliquant un vélo sur la période de 2019 à 2021. Sur cette période, on compte 122 accidents faisant 2 tués et 124 blessés sachant que dans 53 % des accidents, il s'agit d'une collision avec un véhicule de tourisme. Les cyclistes sont responsables dans 60 % des accidents les impliquant avec pour principales causes identifiées l’inattention et le non-respect du code de la route.

La sécurité routière est l’affaire de tous et repose largement sur le partenariat et la coopération entre acteurs que ce soit en matière de sensibilisation ou de contrôles.

Mobilisons-nous ! L’unité sécurité routière de la DDT est à vos côtés pour vous accompagner, avec notamment :
– le développement de la formation, l’information et la sensibilisation pour impulser une culture sécurité routière,
– l’implication de tous les acteurs, avec des sensibilisations à intégrer aux événements et à la vie de vos cités,
– l’analyse des vitesses pratiquées,
– la mise en place des radars, le cas échéant.

Pour aller plus loin :

Le guide “Les maires et la sécurité routière : 8 leviers pour agir” propose des outils aux élus pour mettre en œuvre des actions de sécurité routière locales concrètes et efficaces.

https://www.cerema.fr/fr/centre-ressources/boutique/maires-securite-routiere-8-leviers-agir

 

Vos contacts en DDT :
Hélène MARLIN : 05 19 03 22 02
Matthieu NOURRY : 05 19 03 22 03