La radicalisation : alerter pour protéger

 
 
La radicalisation : alerter pour protéger

La lutte contre la radicalisation nécessite la mobilisation de tous. Loin de s’apparenter à une quelconque délation, le signalement de situations pouvant laisser supposer un risque de radicalisation violente peut être salutaire.

Le Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale, dédié à Vigipirate, apporte de nombreuses précisions utiles sur la démarche du signalement grâce à ce feuillet intitulé PRÉVENTION ET SIGNALEMENT DES CAS
DE RADICALISATION DJIHADISTE à consulter en ligne.

La prévention de la radicalisation repose sur l’écoute, l’orientation et l’accompagnement. Dans le département de la Haute-Vienne, l’adresse pref-prevention-radicalisation@haute-vienne.gouv.fr est là pour répondre à ce besoin.

Un numéro vert 0800 005 696 est également à votre disposition :

082016-twitter-stopdjihadisme-1

Celui-ci vous permet d'accéder à la plate-forme d'assistance aux familles du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00.

L’appel est gratuit et l’équipe à pour mission de :

- recueillir le signalement, l’écouter, apporter du soutien,

- conseiller sur la conduite à tenir

- apporter des renseignements sur l’accompagnement et les procédures.

Le rôle d’Internet dans les processus de radicalisation, les différentes cyberviolences auxquelles sont exposés les mineurs sont des phénomènes aujourd’hui bien connus, contre lesquels la plus grande vigilance s’impose.

Une plate-forme de signalement de ces dérives est à votre disposition : https://www.internet-signalement.gouv.fr/PortailWeb/planets/Accueil!input.action