Forte douleur dans la poitrine : faites le 15 !

 
 
Forte douleur dans la poitrine : faites le 15 !

L’infarctus du myocarde est une urgence absolue.

Dans cette situation, chaque minute compte.

Si on désobstrue la coronaire occluse dans les plus brefs délais, on peut sauver les cellules cardiaques à risque d’asphyxie.

La survenue d’un infarctus du myocarde se manifeste généralement par une forte douleur dans la poitrine, le plus souvent au milieu du thorax, sensation angoissante de serrement, d'oppression évoluant initialement en vague ou, d'emblée, brutale.
Cette douleur se prolongeant au moins 15 minutes, pouvant irradier vers la gorge, les mâchoires, l'épaule, les bras, parfois les poignets. Il peut s'y associer une fatigue intense, des sueurs, une pâleur, un essoufflement, des palpitations, un malaise, une sensation de mort imminente, ou encore des signes digestifs : nausées et vomissements.
A partir de ces signes, la survie est d'autant plus importante que le rétablissement du flux sanguin du myocarde est précoce, plus complet et plus durable : réduction de la mortalité de 50 % pour un traitement lors de la première heure et de 30 % lors de la deuxième. Ainsi, rien ne doit passer avant la prise en charge, en urgence absolue, du patient : convenances personnelles, crise pendant la nuit, crainte de déranger les proches ou le médecin, lieu du travail ou de vacances, etc.

A l'initiative de l'ARS du Limousin, et en collaboration avec la Fédération française de cardiologie, les cardiologues et les urgentistes du Limousin, une campagne d'information sur la prise en charge de l'infarctus du myocarde est lancée auprès du grand public et des professionnels de santé.

en savoir plus