Actualités

France Relance

 
 
France Relance

Consultez les actualités et mesures locales France Relance en Haute-Vienne


Depuis le début de la pandémie jusqu’à fin mai 2021, l’État a mis en place des mesures défensives afin de protéger le tissu économique contre les conséquences de la crise. Dans le département, cela se concrétise par 723 millions d’euros, dont 224 d’aides non remboursables (activité partielle et fonds de solidarité notamment).

À la fin de l’été, le gouvernement a doublé ces mesures du plan France Relance pour dégager de nouvelles perspectives de croissance et pour préparer l’avenir. Ces dispositifs s’articulent autour de trois axes prioritaire :

➔ L’écologie ;
➔ La compétitivité de l’économie française ;
➔ La cohésion sociale.


D’ores et déjà, fin mai 2021, la Haute-Vienne a bénéficié de plus de 101 millions d’euros, répartis de la façon suivante :

Une baisse d’impôts pérenne pour toutes les entreprises

Les entreprises connaîtront en 2021 une réduction de fiscalité de 34 M€ au titre de la baisse des impôts de production. Plus de 3.600 entreprises vont ainsi en bénéficier dans le département.

Un accompagnement des particuliers en améliorant leur vie quotidienne ou en créant de nouveaux débouchés.

  • Des aides pour l’amélioration du logement ou des véhicules

Le recours à MaPrimeRénov s’accentue : près de 3.000 foyers haut-viennois en ont bénéficié pour un montant engagé de 8,7 M€. Ce dispositif a été étendu et est désormais ouvert aux copropriétés.

La rénovation énergétique des logements sociaux, avec la restructuration d’un immeuble entier de 4 étages et 16 appartements T1 à Limoges, dont l’étiquette énergétique passera de E à C, pour un montant total d’opération de 176 000€.

Le déploiement des bonus écologiques et des primes à la conversion automobile se poursuit : plus de 1.000 bonus et primes à la conversion ont été accordés depuis juillet 2020 dans le département.

  • De nouvelles perspectives pour la jeunesse

Les effets du plan « 1 jeune, 1 solution » sont déjà visibles : plus de 1.700 jeunes ont bénéficié d’un soutien à l’alternance et plus de 1.100 d’une aide à l’embauche ou d’un accompagnement intensif. Cela se traduit concrètement par une baisse du chômage des jeunes de 1,1 % en un an sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville du département.

  • Le numérique, levier de réduction de la fracture territoriale

35 conseillers numériques vont être recrutés pour aider les usagers du service public éloignés des nouvelles technologies, pour un montant d’aide d’1,5 M€.

  • Modernisation des infrastructures pour préparer les mobilités de demain

La modernisation des infrastructures routières et ferroviaires contribuera au désenclavement durable de la Haute-Vienne et améliorera les mobilités quotidiennes des habitants : 4,5 M€ pour la modernisation du réseau routier national en Haute-Vienne (14 M€ de travaux au total) et 9,6 M€ pour la modernisation des infrastructures ferroviaires, notamment sur les lignes Poitiers-Limoges et Périgueux-Limoges.

Un soutien accru aux collectivités territoriales pour leurs investissements.

En 2020, une dotation exceptionnelle de soutien à l’investissement local (DSIL exceptionnelle) a bénéficié à 24 communes et 1 EPCI pour 2,3 M€.

En 2021, cette dotation exceptionnelle est encore augmentée et est portée à 3,1 M€, qui permet par exemple de réhabiliter le restaurant scolaire de Saint-Jean-Ligoure ou de mettre en place un espace France Services à Saint-Just-Le-Martel. A cela s’ajoute une nouvelle enveloppe de 3,6 M€ pour la rénovation énergétique des locaux communaux.

Le soutien aux investissements du département (DSID) est également important, puisqu’une rallonge de dotation de 2,2 M€, sur une enveloppe initiale de 1,3 M€, est accordée en 2021 pour soutenir des projets de rénovation énergétique, tels que le remplacement des chaufferies des collèges de Bellac, Châteauponsac, Nantiat et Saint-Germain-les-Belles, ou encore l’équipement de trois sites en production photovoltaïque.

Par ailleurs, l’État accorde 204.893€ à la communauté urbaine de Limoges Métropole pour la réhabilitation de l’aire d’accueil des gens du voyage « Django Reinhart », d’une capacité de 32 places. Les travaux permettront notamment de rénover les sanitaires, les douches et l’espace cuisine, mais également de créer un vestiaire féminin et de mettre aux normes les sanitaires pour les personnes à mobilité réduite.

Par ailleurs, grâce au fonds friches de l’ADEME, le projet de Cité du Cuir verra le jour à Saint-Junien à l’horizon 2024, pour un montant de 600.000€. Situé en bord de Vienne, dans les bâtiments d’anciennes mégisseries, cet espace comprendra un musée interactif, un atelier professionnel, une salle d’exposition temporaire, un centre de documentation ainsi qu’une boutique-accueil.

Enfin, en juin 2021, l’Agence Nationale du Sport (ANS) a validé le versement d’une subvention de 500.000€ pour la rénovation du gymnase de Nantiat, afin d’améliorer les conditions de pratique sportive des 24.000 habitants du bassin de vie et ainsi revitaliser le nord du département.

Pour les entreprises, la création de perspectives de croissance locale et un soutien pour pérenniser les emplois et en créer.

  • Des appels à projets afin de préparer l’avenir

14 entreprises du département ont remporté des appels à projets, pour un montant de 18 M€ environ, dont une sera bientôt annoncée par Mme la ministre de l’Industrie. La diversité des secteurs et projets concernés montre le dynamisme du département :

► Les investissements des entreprises du patrimoine vivant (Bernardaud) ;

► Les investissements industriels dans les territoires (Broussaud Textiles, Champeau, la Filterie de Brignac, La Cordée Nouvelle-Aquitaine) ;

► Le soutien aux industries automobile et aéronautique (Texelis, Valeo et Aerolyce) ;

► Le renforcement de la souveraineté industrielle en matière stratégique : santé (Catalent et Oncomedics), électronique et lasers (Airmems, Cisteme et Leukos), recyclage et véhicules électriques (Orano Mining).

143 TPE ont bénéficié de chèques de 500€ pour l’achat d’équipements numériques et l’accompagnement à la numérisation, soit 71.500€ au total.

Par ailleurs, grâce au dispositif Tremplin de l’ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, 5 entreprises commerciales et artisanales du département ont pu engager une démarche de transition écologique :

► L’abattoir de Limoges Métropole bénéficie de 90.000€ pour moderniser intégralement son système d’éclairage, en installant des dispositifs plus économes en énergie.

► La SA « Scieries du Limousin », bénéficiaire de 30.000€, va pouvoir s’équiper d’un système de récupération de l’eau de pluie, et ainsi diminuer fortement sa consommation d’eau.

► Le magasin de producteurs « La Ferme du Coin », soucieux de valoriser les circuits courts et les produits locaux, reçoit 28.600€ pour la rénovation thermique de son local.

► L’entreprise de terrassement « GEBO TP » à Limoges bénéficie de 18.232€ pour moderniser son outil de travail.

► La SAS « Des Racines aux Branches », spécialisée dans l’élagage et l’abattage forestier, bénéficie de 5.000€ pour l’achat d’un nouveau broyeur.

  • Une aide pour les entreprises du département pour répondre aux appels à projets

Afin de renforcer le déploiement de France Relance, le préfet a constitué un groupe d’appui autour de la CCI et des entreprises lauréates. Un guichet unique est ainsi mis en place à la CCI, pour aider les entreprises à déposer des dossiers sur des appels à projets du plan et les entreprises déjà bénéficiaires apporteront leur expertise.

Des dispositifs pour l’administration, pour améliorer le confort des agents et des usagers et le service rendu.

Alors qu’il s’agit à la fois d’un levier d’économies d’énergie et d’activité locale pour les artisans, le plan de relance prévoit de rénover les bâtiments publics pour plus de 18 M€, dont 6 M€ pour l’université de Limoges pour améliorer son isolation et installer des bornes de recharge de véhicules électriques.

Une attention aux plus fragiles avec un soutien aux projets d’inclusion et à l’économie sociale et solidaire.

30 projets des Structures de l’Insertion par l’Activité Économique (SIAE) et des Entreprises Adaptées (EA) ont été soutenus. Ainsi, 1,3 M€ sont mobilisés pour 24 structures inclusives dans le département.