Zone de défense Sud-Ouest

Organisation de la défense et de la sécurité

 
 

Les zones de défense et de sécurité sont des échelons administratifs spécialisés dans l'organisation de la sécurité nationale et de la défense civile et économique. Mais  ces circonscriptions territoriales (qui se situent au dessus des départements et des régions) sont aussi destinées à faciliter la gestion, par les autorités déconcentrées de l’État, d'une situation de crise dont l'importance implique la mise en œuvre de moyens dépassant le niveau départemental.

La zone de défense et de sécurité Sud-Ouest est un vaste territoire qui regroupe au total 12 départements : Charente, Charente Maritime, Corrèze, Creuse, Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Pyrénées-Atlantique, Deux-Sèvres, Vienne, Haute-Vienne.

La zone de défense et de sécurité est un échelon territorial, voué à trois missions :

  • l'élaboration des mesures non militaires de défense et la coopération avec l'autorité militaire (la circonscription militaire de défense coïncide avec la zone) ;
  • la coordination des moyens de sécurité civile dans la zone ;
  • l'administration d'un certain nombre de moyens de la police nationale et de la gendarmerie nationale, ainsi que des moyens des transmissions du ministère de l'Intérieur.

Chaque zone de défense et de sécurité métropolitaine est dirigée par un préfet de zone de défense et de sécurité, qui est le préfet de région du siège de la zone.

Le préfet de zone est assisté d'un préfet délégué pour la défense et la sécurité. Un officier général de zone de défense et de sécurité est chargé de coordonner les moyens interarmées, aidé, dans chaque département, du délégué militaire départemental.

Le délégué militaire départemental a pour mission de :

  • représenter l'officier général de la zone de défense et de sécurité du sud-ouest et il est le conseiller militaire du préfet. Il assure en temps de crise la liaison entre la préfecture et les armées dans le cadre des opérations de secours ;
  • représenter les armées à l'occasion des réunions interministérielles ;
  • animer le réseau des correspondants Défense de chaque commune pour promouvoir l'Esprit de défense.