Sécurité routière

La commune de Nieul se mobilise dans la lutte contre l'insécurité routière

 
 
La commune de Nieul se mobilise dans la lutte contre l'insécurité routière

Béatrice TRICARD et Lucette PINARDON-THEVET

Le 8 octobre 2021, les maires étaient conviés à la préfecture pour une journée d'information et d'échanges dédiée à la sécurité routière. Très sensibles à cette thématique, Béatrice TRICARD, maire de Nieul, et Lucette PINARDON-THEVET, adjointe, déléguée à la sécurité routière, nous présentent leurs actions conduites sur leur commune et leur réaction suite à cette journée.

Avant tout une histoire de comportement…

Selon les deux élues, la sécurité routière est l’affaire de tous : aussi bien de l’équipe municipale que de leurs administrés. Avant même de penser aux infrastructures et aux travaux de sécurisation, qui ne sont pas à négliger, l’amélioration des comportements des usagers de la route est une des priorités de la commune. En effet, habitués à fréquenter les mêmes routes tous les jours, ce sont souvent les habitants les plus proches qui commettent le plus d’infractions.

A Nieul, c’est la communication qui est privilégiée, naturellement en raison de la petite taille de la commune mais également d’une volonté de proximité souhaitée par l’équipe municipale. Les habitants sont consultés sur les projets de la commune : « Avec pédagogie, les gens finissent par comprendre les problèmes qui se posent dans la traversée du bourg ».

De même, la sensibilisation auprès des enfants de l’école communale et des aînés est une autre action conduite par la municipalité. Au cours du précédent mandat, une après-midi de révision du code de la route avait été initiée par Mme TRICARD, déjà maire à l’époque. Avec l’aide de l’association Prévention routière, ils ont réussi à rassembler de nombreuses personnes et à créer un moment à la fois convivial et ludique, permettant la prise de conscience du comportement de certains. Madame le maire souligne d’ailleurs que : « Parmi tous ceux qui ont repassé le permis, peu d’entre eux l’auraient eu à nouveau ! ». Suite aux bons retours, elle n’exclut pas de renouveler cette action.

Le projet de réaménagement du centre-bourg

Un projet de réaménagement du centre-bourg est en cours sur la commune de Nieul. De nombreux acteurs sont impliqués dans l’édification de ce projet comme Agence technique de la Haute-Vienne (ATEC 87), le conseil départemental et les services de l’Etat. Il était absolument nécessaire pour le conseil municipal de s’entourer de personnes qualifiées : « La plus grande volonté du monde n’aurait pas été suffisante, les services municipaux étant dépourvus de ces compétences ». Sur le plan budgétaire, « rien n’aurait été possible sans le soutien financier de ces différents acteurs ».

Initié lors du précédent mandat, Madame la Maire explique que : « les travaux sont prévus sur cinq phases afin d’étaler les dépenses mais aussi pour voir mûrir le projet au fur et à mesure de son avancement ». Dans un premier temps, ce sont les incohérences qui ont été supprimées. En effet, un carrefour sans priorité à droite, suivi d’un giratoire à priorité à droite, venait perturber les automobilistes et augmentait l’accidentalité sur cet axe. Puis, la déambulation des piétons a été repensée. Auparavant « tout était pensé pour les voitures ». Aujourd’hui, la mise en place de voies piétonnes sécurisées permet aux enfants de l’école d’éviter de longer un parking situé à proximité directe de la route départementale. Il était également nécessaire de revoir l’organisation du stationnement pour éviter certains comportements et les stationnements anarchiques.

Un mot sur cette journée des maires et de la sécurité routière

« Si nous sommes venues à deux aujourd’hui, c’est parce que Nieul porte un grand intérêt à la sécurité routière. »

Satisfaites de pouvoir repartir avec l’ensemble des supports de présentation, qui sont de véritables outils de travail, Béatrice TRICARD et Lucette PINARDON-THEVET nous ont partagé leur enthousiasme quant à l’organisation et l’intérêt de cette journée.

En effet, les diverses interventions ont permis de dresser un bilan de l’accidentalité en Haute-Vienne, de rappeler aux maires quelles sont leurs responsabilités en la matière, quels sont les leviers qu’ils peuvent actionner et d’échanger sur les différentes actions mises en place dans le département pour lutter contre l’insécurité routière.

Le maire, accompagné par l’élu « délégué à la sécurité routière », est l’interlocuteur privilégié des services de l’État et des autres acteurs locaux. La connaissance précise de son territoire lui permet de poser les bons diagnostics et d’agir en conséquence pour faire changer les comportements routiers.

La rencontre avec des professionnels comme le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), le conseil départemental de la Haute-Vienne, l’ATEC et SMACL Assurances a également été très appréciée par les deux élues.

 
 

A lire également :