Sécurité routière

Campagne « Portière gauche, main droite ; portière droite, main gauche. »

 
 
Campagne « Portière gauche, main droite ; portière droite, main gauche. »

Vélos, trottinettes, engins de déplacement personnel motorisés en tout genre... les nouvelles mobilités augmentent significativement, les accidents de ceux qui les utilisent, aussi. Pour mieux protéger ces usagers très vulnérables, la Sécurité routière promeut, à travers une nouvelle campagne, l'adoption d'un nouveau réflexe très simple pour sortir de l’habitacle : « Portière gauche, main droite ; portière droite, main gauche. »

Comment ouvrir sa portière tout en protégeant les autres ?

Pour sortir de voiture, il s'agit d’actionner la poignée de la portière avec la main opposée à celle-ci : dans le cas de la portière gauche, avec la main droite ; dans celui de la portière droite, avec la main gauche. Ce changement de main entraîne mécaniquement la rotation des épaules. L’automobiliste s’apprêtant à ouvrir sa portière pour descendre de son véhicule est alors naturellement bien mieux placé pour vérifier dans son rétroviseur et vers l’arrière de sa voiture, qu’aucun usager ne surgit de l’angle mort.

Un réflexe simpe à adopter

Il permet d’éviter de créer une situation dangereuse, à savoir la matérialisation soudaine d’un obstacle, la portière, impossible à éviter pour les cyclistes et les usagers de trottinettes particulièrement exposés à ce danger lorsqu’ils longent une file de voitures.

Ouverture de portière - Côté conducteur

Ouverture de portière - Côté passager

Les règles et les conseils

La hausse de la mortalité des usagers vulnérables doit encourager les automobilistes à faire preuve de plus de prudence à leur égard et à adopter de bons réflexes pour leur sécurité.

  • Parmi les conseils de prudence, les automobilistes doivent respecter une distance d'au moins 1 mètre en ville et 1m50 hors agglomération en cas de dépassement.
  • Il est interdit à tout occupant d'un véhicule à l'arrêt ou en stationnement d'ouvrir une portière lorsque cette manœuvre constitue un danger pour lui-même ou les autres usagers. Le fait de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la première classe (R417-7 du code de la route depuis le 1er juin 2001).
  • Les cyclistes et trottinettistes doivent circuler, dans la mesure du possible, sur les voies qui leur sont dédiées et à bonne distance de la file de véhicules garés sur le côté.

Les chiffres clés

  • Le vélo est l’un des modes de déplacement enregistrant la plus forte hausse de mortalité en 2021 par rapport à 2019 (+ 21 %). En 2021, 227 cyclistes sont décédés.
  • En 2021, on estime à 41 000 le nombre de cyclistes blessés de gravité mineure et 3 000 blessés graves, soit +17 % par rapport à 2019.
  • 130 cyclistes sont morts hors agglomération et 97 en agglomération.
  • 24 utilisateurs d’engin de déplacement personnel motorisé (EDPM) sont décédés en 2021, soit 14 de plus par rapport à 2019.
  • Le nombre de blessés a triplé en 2019 et 2021 (passant de 554 à 1 360 blessés).
  • Parmi les 41 décès d’usagers d’EDPM sur les 3 dernières années, 35 ont eu lieu en ville et 25 ont eu lieu la nuit.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la Sécurité routière .