Sécurité routière

50 ans de la Sécurité routière : distribution de sacs illustrés dans les commerces

 
 
50 ans de la Sécurité routière : distribution de sacs illustrés dans les commerces

En 1972, la France a connu la pire année de mortalité routière de son histoire, avec 18 034 tués. C’est cette année-là qu’elle a créé le comité interministériel de la sécurité routière.

Depuis 50 ans, les mesures prises ont permis de diviser par six le nombre annuel des morts sur les routes françaises, alors que le nombre de kilomètres parcours a été multiplié par 2,5. On se rappelle les limitations de la vitesse, les contrôles d’alcoolémie, le port obligatoire de la ceinture, le permis de conduire à point, le déploiement de radars automatiques.

Pour fêter cet anniversaire et entretenir la dynamique de vigilance qui doit être sans cesse renouvelée, la préfecture de la région Nouvelle-Aquitaine lance une action de communication-anniversaire avec le concours de 9 départements de la région : Charente, Charente-Maritime, Corrèze, Creuse Dordogne, Les Landes, les Deux-Sèvres, la Vienne et la Haute-Vienne.

Cette campagne se déroulera du 20 juin au 6 juillet 2022.

Les Néo-aquitains se verront distribuer des sacs à pain dans les boulangeries, des sacs à pharmacies dans les officines ou des sous-bocks dans les bars et des sets de stable dans les restaurants, illustrés de messages de sécurité routière.

En Haute-Vienne, 70 pharmacies (70 000 sacs) ont acceptées de se servir de ce support afin de sensibiliser les personnes à la lecture des pictogrammes sur les boites de médicaments et ainsi les prévenir de leurs effets sur la conduite.

Cette campagne sera relayée par de nombreuses initiatives locales visant à promouvoir la prise de conscience des comportements dangereux, causes principales des accidents, notamment mortels.

Parmi les comportements à combattre : la vitesse excessive et la consommation d’alcool et de stupéfiants, en cause pour chacune dans plus d’un cas mortel sur 4 l’an dernier, l’inattention (1 cas sur 5), l’usage de distracteurs (téléphone…). Le non-respect des règles du code de la route est pour sa part à l’origine d’un accident sur 5 : refus de la priorité, dépassement dangereux, non-respect de la distance de sécurité, changement de file sans clignotant principalement.

Sébastien BRACH, sous-préfet, directeur de cabinet de la préfète, s'est rendu ce mardi 28 juin dans la pharmacie centrale, (4 place Wilson à Limoges), participante à l’opération, pour présenter ce dispositif à la presse.


#VivrePour : ce mois-ci, la Sécurité routière lance une campagne digitale pour créer un mouvement d'engagement en faveur d'un espace routier pacifié et partagé.

Baptisée « Vivre Pour », cette campagne évoque toutes ces petites joies de l'existence, pour mieux révéler à quel point il est absurde de menacer ce bonheur d'être en vie, par une prise de risque sur la route. La vie et sa constellation de petits riens, de petits comme de grands bonheurs, méritent que l'on soit prudent sur la route et que l'on fasse attention à ceux qui nous entourent.

Pour en savoir plus : www.securite-routiere.gouv.fr/vivre-pour

 
 

A lire également :