Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme - 21 → 28 mars

 
 

Du 21 au 28 mars 2021, la semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme valorise l'engagement des institutions et des acteurs de la société civile en faveur des valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité.

Temps fort de la mobilisation des acteurs de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, cette semaine est l'occasion de donner une impulsion nationale forte aux actions éducatives menées dans le champ de la prévention du racisme et de l’antisémitisme, de la défense et de la promotion des Droits de l’Homme et des principes fondamentaux de la République.

À cette occasion, la DILCRAH invite l'ensemble des partenaires de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme à s'associer à la mobilisation en partageant le hashtag #TousUnisContreLaHaine.

L'objectif est de parvenir à donner une forte visibilité aux actions de prévention du racisme et de l'antisémitisme dans le respect des restrictions sanitaires.

Une carte pour retrouver tous les événements

Un répertoire recense l'ensemble des événements interactifs proposés par les associations, les établissements scolaires et les établissements culturels : https://www.dilcrah.fr/semaine21mars/consulter/

870 projets locaux dédiés à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT financés en 2021

En 2021, 870 structures locales bénéficient d'un soutien de la DILCRAH dans le cadre de l'appel à projets locaux lancé par Elisabeth MORENO, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances. Parmi ces 870 projets, 292 concernent la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT et 578 concernent la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Les structures locales financées couvrent l’ensemble du territoire : des centres urbains aux zones rurales, en hexagone et dans les territoires ultramarins.

Financé à hauteur de 2 millions d'euros, l’appel à projets locaux permet de soutenir des actions citoyennes liées à l’éducation, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que des actions de communication en lien avec la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et la lutte contre la haine et les discriminations anti-LGBT. 

Le succès remporté par cet appel à projets illustre l’engagement sans failles des acteurs de terrain malgré un contexte sanitaire difficile. Cet accompagnement intervient en complément des partenariats noués avec les institutions mémorielles et les associations nationales. Le soutien aux acteurs locaux marque la volonté du Gouvernement d’agir au plus près des territoires et des publics pour faire reculer la haine et l’intolérance et promouvoir la fraternité.

► Pour en savoir plus, rendez-vous sur : https://www.dilcrah.fr/semaine21mars/