Cérémonies à Sussac et au Mont Gargan - Lundi 6 juin 2022

 
 
Cérémonies à Sussac et au Mont Gargan - Lundi 6 juin 2022

Berceau d’un des plus importants maquis du Limousin, le Mont-Gargan constitue aujourd’hui un espace emblématique de la mémoire de la Résistance en Haute-Vienne.

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Vienne, a présidé les cérémonies organisées le 6 juin 2022 au clos de Sussac et au sommet du Mont Gargan à Saint-Gilles-les-Forêts.

Ces cérémonies sont organisées par Les Amis du Musée de la Résistance de Limoges et le comité de l'association nationale des anciens combattants et ami(e)s de la Résistance de Châteauneuf La Forêt, en partenariat avec M Gilles Matinaud, maire de Sussac et M. Serge Reineix, maire de Saint Gilles Les Forêts.

Violette Szabo, une figure de la résistance en Limousin

Cette agent secret britannique, née le 26 juin 1921 à Levallois-Perret, a été parachutée sur le Mont Gargan aux côtés de Robert Maloubier, agent secret français du Special Operations Executive britannique. La mission de Bob Maloubier et de Violette Szabo fut, pendant la Seconde Guerre mondiale, d'aider les maquisards en Limousin.

Elle a été arrêtée le 10 juin à Salon la Tour, déportée à Ravensbrück où elle fut exécutée vers le 5 février 1945, à l'âge de 23 ans.

Inscription sur la stèle : « Carrefour Violette SZABO - 1921-1945 - Membre de la Mission Interalliée SALESMAN – 1944 »

Programme :

17h10 : début de la cérémonie – Arrivée des autorités devant la stèle de Violette Szabo

► Accueil par :

  1. Monsieur Gilles Matinaud, maire de Sussac
  2. Monsieur Jean-Jacques Spel, président des amis du musée de la Résistance

► Chant des partisans

► Allocutions de

  • Monsieur Gilles Matinaud, maire de Sussac
  • Monsieur Jean-Jacques Spel, président des amis du musée de la Résistance

► Dépôt de gerbes

  1. Les amis du musée de la Résistance
  2. Monsieur Gilles Matinaud, Maire de Sussac
  3. Madame Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Vienne

► Sonnerie aux morts

► Minute de silence

► Hymne « God save the Queen »

► Hymne national

► Les autorités saluent les porte-drapeaux

17h45 : départ pour le Mont Gargan

78e anniversaire du débarquement des troupes alliées en Normandie et de l’Appel à la Nation du Général de Gaulle

Une pierre de mémoire érigée en haut du Mont Gargan, le 6 juin 1994, témoigne des combats qui ont opposé, en juillet 1944, les Francs-Tireurs et Partisans (FTP) du Colonel Georges GUINGOUIN à une importante force allemande épaulée par la Milice française.

Inscription sur la pierre de mémoire :

« Dans ce secteur du 17 au 24 juillet 1944 après le parachutage de conteneurs par des forteresses volantes alliées le 14, les Francs Tireurs et Partisans du Colonel Guingouin se sont opposés aux unités allemandes du Général Ottenbacher. 4 à 5000 hommes s’affrontèrent. Les pertes allemandes furent de 342 tués et blessés et celles de la 1ère Brigade FTP de 38 tués, 54 blessés et 5 disparus »

La bataille du mont Gargan oppose, du 18 au 24 juillet 1944, les Allemands de la Brigade Jesser, épaulés par des membres des 1re et 3e Centaines de la 2e Cohorte de la Milice française, aux maquis du Mont Gargan (sur la commune de Saint-Gilles-les-Forêts en Haute-Vienne), commandés par le Georges Guingouin.

Après le parachutage de conteneurs d'armes, les Francs-Tireurs et Partisans (FTP) du colonel FTP Georges Guingouin, renforcés par des gardes mobiles et des éléments de l'école de la Garde mobile de Guéret passés à la Résistance, soit environ trois mille cinq cents hommes, se sont opposés à environ quatre mille huit cents assaillants composés de la colonne Jesser, forte de deux mille cinq cents hommes renforcée par d'autres unités allemandes et des miliciens français.

Le 18 juillet 1944 de violents combats se déroulent sur le mont Gargan et autour de sa chapelle. En fin d'après-midi, face aux armes lourdes allemandes, la position du mont Gargan tombe. Une brèche est alors ouverte en direction de Sussac, qui est atteint par les Allemands dès le 19, et d'Eymoutiers, occupé à partir du 23. Après plusieurs jours de ratissage, les troupes allemandes se retirent car manquant de moyens pour s'implanter à demeure.

Programme :

18h00 : début de la cérémonie – Arrivée au sommet du Mont Gargan

► Accueil par :

  1. Monsieur Serge REINEIX, maire de Saint-Gilles-les-Forêts et maître de cérémonie
  2. Madame Anne-Marie MONTAUDON, présidente de l’ANACR, canton de Châteauneuf-la-Fôret

► Levée des couleurs effectuée par Monsieur René Arnaud, Résistant, membre du comité de l’ANACR

► Minute de silence

► Allocution

  • Madame Anne-Marie MONTAUDON, présidente de l’ANACR, canton de Châteauneuf-la-Fôret

► Chant des partisans

► Hymne national

► Remerciements

  • Monsieur Serge REINEIX, maire de Saint-Gilles-les-Forêts

18h30 : fin de la cérémonie