2022

Sécheresse : maintien de la crise renforcée en Haute-Vienne

 
 
Sécheresse : maintien de la crise renforcée en Haute-Vienne

Les épisodes de pluies des dernières semaines n’ont pas suffi à inverser la situation des ressources en eau.

La préfète de la Haute-Vienne a réuni ce 18 octobre le comité sécheresse. Les informations présentées par les membres du comité ce matin font état d’un déficit pluviométrique persistant et de sols qui restent plus secs que la normale. Les nappes souterraines connaissent des niveaux très bas et les débits des cours d’eau restent dans l’ensemble inférieurs à la normale d’un mois d’octobre, malgré quelques améliorations.

Ces constats sur la fragilité des milieux aquatiques et des ressources en eau potable ont conduit Mme la préfète, après échange avec les membres du comité sécheresse, à maintenir l’ensemble du département en état de crise renforcée. Les restrictions suivantes sont prorogées par arrêté préfectoral jusqu’au 30 novembre 2022 :

  • l’arrosage des espaces publics ou privés tels que pelouses, terrains de sports de toutes natures, espaces verts, jardins d’agrément, jardinières, balconnières ou bandes fleuries. L’arrosage demeure autorisé de 20h à 8h uniquement si l’eau est issue d’un système de récupération d’eau de pluie ;
  • l’arrosage des potagers familiaux et des plantations de moins d’un an d’arbres et d’arbustes est interdit sauf de 20h à 8h ;
  • le lavage des véhicules publics ou privés, hors stations de lavage spécialisées avec circuit de recyclage, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires, alimentaires ou transport de bétail) ou technique (bétonnière, ...) ;
  • la vidange et le remplissage des piscines (hors remise à niveau) à usage privatif y compris les piscines gonflables ou démontables. Seul est autorisé le renouvellement d’eau pour des impératifs sanitaires des piscines ouvertes au public ;
  • le lavage des trottoirs et voies publiques, hors impératifs sanitaires ;
  • le lavage des terrasses, toitures, ou autres éléments immobiliers ;
  • les prélèvements dans le milieu hydrographique (eaux superficielles et souterraines), à l’exception des usages prioritaires.
  • les prélèvements satisfaisants les besoins en eau d’activités professionnelles de productions horticoles, maraîchères et arboricoles ainsi que ceux sur les plans d’eau à usage d’irrigation reconnus par l’administration en gestion déconnectée du réseau hydrographique, sont limités à une plage horaire comprise entre 20h et 8h. Si l’irrigation se fait par un système localisé (goutte-à-goutte, tuyaux microporeux) le prélèvement est possible sans limitation horaire.
  • la manœuvre des vannes des seuils et barrages, à l’exception des barrages hydroélectriques EDFÉlectricité de France ;
  • le remplissage et la vidange des plans d’eau, hors retenues hydroélectriques EDFÉlectricité de France.
  • les pêches électriques à l’exception des pêches de sauvetage.

La préfète rappelle l’importance d’adopter des pratiques économes en eau en évitant ou limitant l’exercice d’activités non essentielles et de continuer à respecter les mesures de restriction.

L’eau est une ressource rare, alors économisons-la.

Retrouvez l'arrêté et toutes les informations utiles dans le dossier thématique « Sécheresse » .