Actualités

PLAN HIVER 2020-2021 : des actions et une vigilance renforcées

 
 

Cette année, le plan hiver a été déclenché dès le 18 octobre du fait de la crise sanitaire liée à la COVID-19, en circulation active dans notre département depuis l’automne. Les services de l’État, en lien avec les collectivités et les associations, sont mobilisés pour venir en aide aux publics vulnérables.

Le préfet de la Haute-Vienne, Seymour MORSY, a réuni en audioconférence dès le 5 novembre les acteurs de la veille et de l’urgence sociale pour faire le point sur le dispositif de veille et d’actions destinées aux personnes sans abri et en situation de précarité dans le contexte de crise sanitaire et de période hivernale.

Ce dimanche 6 décembre, le préfet est allé à la rencontre des bénévoles des associations Escales solidaires et PUI lors d’une maraude.

P1260862IDE

Une mise à l'abri d'un nombre important de personnes

Le parc total d’hébergement (urgence, insertion, asile et logement adapté) s’élève à 1 546 places en Haute-Vienne. Sa capacité a augmenté de 43 % en 4 ans. Pour ce qui concerne plus particulièrement l’hébergement d’urgence, la capacité d’accueil, actuellement de 175 places hors hiver, a plus que doublé depuis 2016.

Dès le 20 octobre, des places supplémentaires ont été mobilisées pour mettre à l’abri toute personne en situation de détresse médicale, psychologique ou sociale avérée et sans domicile. A ce jour, près de 130 places hivernales supplémentaires ont été ouvertes en renfort. Cette capacité d’accueil est revue au jour le jour en fonction des besoins recensés par le 115.

Le renforcement du dispositif de veille sociale : travail de «aller vers»

Comme les années passées, les maraudes associatives se mobilisent toujours aussi fortement afin d'apporter présence et réconfort ainsi que nourriture et produits d'hygiène aux personnes de la rue, et de repérer et orienter celles-ci vers les hébergements et l'accès aux droits. Les maraudes tournent tous les soirs de la semaine, et l’après-midi le dimanche. L'équipe de médiation de rue portée par la Ville de Limoges et l'ARSL assure en journée le lien avec les personnes.

P1260866IDE
P1260868IDE

Mettre à l’abri, engager un travail d’évaluation sociale et d’accompagnement, puis proposer des solutions d’hébergement et de logement adaptées à chacun, autant d’efforts qui seront poursuivis. Une attention particulière est accordée à la situation des familles avec des enfants en bas âge, et l’ensemble des leviers disponibles pour favoriser l’accès au logement est activé.

Le soutien sans précédent aux actions d'aide alimentaire aux personnes démunies

En Haute-Vienne, en 2020, l’État a apporté 326 000 € de soutien aux organismes dispensant des aides alimentaires, complété par un dispositif exceptionnel de chèques services qui permettent d’acheter des produits d’alimentation et d’hygiène. Ces 39 240 chèques représentant un montant de 137 340 € ont été confiés à la Banque Alimentaire qui assure les achats, conditionne les denrées et les produits et les remet aux associations, à destination des personnes les plus démunies.

La vigilance sur l'évolution de la situation et l'anticipation des mesures à prendre grâce au suivi quotidien de la situation par les services de l’État, en lien avec le 115 : 

Le système d'information du 115 permet de recenser en temps réel les demandes des personnes et d'avoir une connaissance plus fine de leur situation au moment de leur demande d'hébergement. Les services de L’État observent les données afin d'anticiper les ajustements à réaliser en fonction de l'évolution de la demande.