Actualités

France Relance

 
 
France Relance

Consultez les actualités et mesures locales France Relance en Haute-Vienne


En un an, depuis le commencement de la pandémie jusqu’en mars 2021, l’État a mis en place des mesures défensives afin de protéger le tissu économique contre les conséquences de la crise. Dans le département, cela se concrétise par plus de 630 millions d’euros, dont 150 d’aides non remboursables (activité partielle et fonds de solidarité notamment).

À la fin de l’été, le gouvernement a doublé ces mesures du plan France Relance pour dégager de nouvelles perspectives de croissance et pour préparer l’avenir. Ces dispositifs s’articulent autour de trois axes prioritaires :

  • l’écologie ;
  • la compétitivité de l’économie française ;
  • la cohésion sociale.

D’ores et déjà, début mars 2021, la Haute-Vienne a bénéficié d’environ 83 millions d’euros, répartis de la façon suivante :

Graph1

France Relance vise tous les publics :

► Les particuliers peuvent profiter de dispositifs d’aides et de nouvelles opportunités d’emplois et de formation ;

► Les entreprises, en plus de connaître des baisses d’impôts, peuvent financer leurs projets de développement en remportant des appels à projets ;

► Les collectivités forment également une partie importante du plan : l’État amplifie son soutien en créant de nouvelles aides pour financer leurs investissements ;

► Afin de moderniser les bâtiments publics au bénéfice des usagers et des agents, les administrations reçoivent également des fonds du plan de relance.

Un accompagnement des particuliers en améliorant leur vie quotidienne ou en créant de nouveaux débouchés.

  • Des aides pour l’amélioration du logement ou des véhicules

Plus de 1000 foyers du département ont déjà bénéficié de MaPrimeRénov , pour un montant d’aides versées de 1,5 M€. Ce dispositif a été étendu et est désormais ouvert aux copropriétés.

De plus, France Relance renforce le déploiement de la prime à la conversion automobile, grâce à laquelle 1000 foyers haut-viennois ont pu acheter une voiture moins polluante.

  • De nouvelles perspectives pour la jeunesse

La formation et la jeunesse sont des priorités afin d’accompagner tout le monde vers la sortie de la crise.

Le plan « 1 jeune, 1 solution » permet de trouver des parcours personnalisés pour les jeunes. En Haute-Vienne, plus de 2300 jeunes de Haute-Vienne en ont déjà bénéficié depuis 2020 dont plus de la moitié d’aides exceptionnelles à l’apprentissage.

En outre, grâce aux 300 000 € d’aides de l’État, l’école de production « La Cordée Nouvelle-Aquitaine » va pouvoir financer un nouveau plateau technique afin d’améliorer ses capacités de formation, grâce au soutien à l’investissement industriel dans les territoires.

  • Un soutien fort au monde de la culture

Par ailleurs, pour maintenir un réseau de services culturels et préserver le patrimoine local, plus de 3 M€ ont été engagés pour la culture dans le département. Ils permettent la rénovation de l’ENSA, de la cathédrale Saint-Étienne et du château d’Ambazac. Ils financent également financent en partie le programme numérique du FRAC – Artothèque.

Un soutien accru aux collectivités territoriales pour leurs investissements.

En 2020, une dotation exceptionnelle de soutien à l’investissement local (DSIL exceptionnelle) a bénéficié à 24 communes et 1 EPCI pour 2,3 M€. Cela permet notamment d’améliorer les réseaux d’assainissement, comme à Saint-Yrieix-la-Perche, Glandon ou Châlus, ou de rénover le patrimoine local, comme les églises de Razès, Ambazac et Glanges.

En 2021, cette dotation exceptionnelle est encore augmentée et est portée à 3,1 M€, à laquelle s’ajoute une nouvelle enveloppe de 3,M€ pour la rénovation énergétique.

Le soutien aux investissements du département (DSID) est également important, puisqu’une rallonge de dotation de 2,2 M€, sur une enveloppe initiale de 1,3 M€, est accordée en 2021 pour soutenir des projets de rénovation énergétique.

Pour les entreprises, la création de perspectives de croissance locale et un soutien pour pérenniser les emplois et en créer.

  • Une baisse d’impôts pérenne pour toutes les entreprises

Les entreprises connaîtront en 2021 une réduction de fiscalité de 34 M€ au titre de la baisse des impôts de production. Plus de 3600 entreprises vont ainsi en bénéficier dans le département.

La CVAE est divisée par 2 pour toutes les entreprises. Toutes profitent également de l’abaissement du plafonnement de la CETCompte épargne temps Collège d'enseignement technique (CVAE + CFE), de 3 % à 2 % de la valeur ajoutée produite. Les impôts fonciers (taxe foncière et CFE) sont aussi divisés par 2 sur les installations industrielles.

  • Des appels à projets afin de préparer l’avenir

7 entreprises du département ont remporté des appels à projets, pour un montant de 12,5 M€ environ :

Environ 9 M€ pour l’investissement dans les secteurs stratégiques

Orano Mining a remporté 6,1 M€ d’aides pour un projet de recyclage des batteries de véhicules électriques. Cela permettra ainsi de contribuer à la souveraineté nationale pour l’approvisionnement en métaux critiques.

Airmems bénéficie de 2 M€ pour développer de nouvelles générations de composants électroniques. Le projet « Relances » porté par la startup vise la première industrialisation d’une nouvelle génération de micro-commutateurs électroniques 100 fois moins consommateurs et jusqu’à 1000 fois plus petits que les technologies actuelles, pour des applications spatiales, de défense et d’instrumentation.

La start-up médicale Oncomedics a remporté une aide de 750 000 € pour son projet d’aide à la décision médicale dans le traitement des cancers. Le projet vise à implanter une unité de production pilote qui créera une quinzaine d’emplois, et permettra à terme d’améliorer l’efficacité de la sélection des chimiothérapies.

2,7 M€ pour le secteur automobile

Texelis (0,8 M€) va pouvoir renforcer sa compétitivité en développant des nouveaux moyens de traitement des données, et pérenniser son activité sur le site de Limoges.

Valeo (1,9 M€) va développer des nouveaux systèmes de transmission pour se développer, maintenir les emplois actuels et en créer de nouveaux

Plus d’1 M€ pour soutenir l’investissement industriel dans les territoires

Bernardaud (550 000 €) est la preuve qu’une entreprise du patrimoine vivant inclut également l’innovation, car le plan de relance lui permettra de gagner en rentabilité et de réduire la consommation d’énergie et les importations.

Dans le domaine du bois, Champeau (486 000 €) va pouvoir moderniser son outil de production et renforcer sa position de leader français de la charpente industrielle bois tout en optimisant sa gestion des déchets bois.

  • Une aide pour les entreprises du département pour répondre aux appels à projets

Afin de renforcer le déploiement de France Relance, le préfet a constitué un groupe d’appui autour de la CCI et des entreprises lauréates. Un guichet unique est ainsi mis en place à la CCI, pour aider les entreprises à déposer des dossiers sur des appels à projets du plan et les entreprises déjà bénéficiaires apporteront leur expertise.

Des dispositifs pour l’administration, pour améliorer le confort des agents et des usagers et le service rendu.

Alors qu’il s’agit à la fois d’un levier d’économies d’énergie et d’activité locale pour les artisans, le plan de relance prévoit de rénover les bâtiments publics pour plus de 18 M€. L’université de Limoges, qui a reçu 6 M€, va ainsi pouvoir améliorer son isolation et installer des bornes de recharge de véhicules électriques. De même, la Direction Départementale des Finances Publiques a obtenu 10 M€ pour la rénovation de ses locaux. Enfin, la préfecture a également obtenu des fonds pour améliorer l’isolation de ses bâtiments.

Par ailleurs, pour aider les usagers du service public éloignés des nouvelles technologies, 35 conseillers numériques vont être recrutés et répartis par la préfecture sur l’ensemble du territoire. Cela représente un montant d’1,5 M€.