Actualités

COVID-19 : contrôles du pass sanitaire

 
 

Sébastien Brach, directeur de cabinet de la préfète de la Haute-Vienne, s’est rendu ce jeudi 9 décembre sur une opération de contrôle du pass sanitaire menée par la Police nationale.

La sécurité sanitaire de tous repose sur la responsabilité de chacun. Pour faire face à la reprise épidémique de la Covid-19, il est impératif que la vigilance sur le respect des mesures sanitaires soit maintenue notamment l’obligation du passe sanitaire à l'entrée des ERP, avec port du masque.

C’est la raison pour laquelle les forces de police ont conduit des contrôles inopinés dans plusieurs établissements de Limoges. 20 ERP ont été contrôlés (bars, restaurants, hôtels, commerces, bus), soit 180 clients contrôlés dans les ERP et 204 personnes au total. Cette opération aura permis de constater que l’obligation de pass sanitaire est respectée par la plupart des établissements.

Dans la semaine écoulée (du 2 au 9 décembre), 12 procès verbaux ont été dressés à l’encontre de clients pour défaut de présentation d’un pass sanitaire et deux procédures ont été établies à l’encontre de deux gérants pour avoir accepté des clients dépourvus de pass sanitaire dans leur établissement.

En cas de non-respect des règles, les contrevenants s'exposent à une amende d'au minimum 135 €. Si une deuxième infraction est constatée dans un délai de 15 jours, l'amende peut atteindre jusqu'à 1500 €. Si cela se produit plus de 3 fois en 30 jours, les sanctions sont de 6 mois d'emprisonnement et 3750 € d'amende. Pour les responsables des établissements recevant du public, ces derniers s'exposent à une mise en demeure et à une fermeture temporaire de leur établissement, puis en cas de 4 verbalisations dans un délai de 40 jours, à une peine d'un an de prison et à une amende de 1000 € à 45 000 €.

Il convient également de rappeler que le pass sanitaire constitue un outil pour nous inciter à nous faire vacciner. Sa validité est conditionnée à l’injection de la dose de rappel à compter du 15 janvier 2022 ou pour les plus de 65 ans, avant le 15 décembre, dans les 7 mois après leur deuxième injection ou leur infection par la Covid-19.

Avec un taux de 80,7 % de personnes vaccinées, la Haute-Vienne dispose d’une très bonne couverture vaccinale qu’il convient de conserver. Si le vaccin limite les risques de contamination, il perd de son efficacité avec le temps. Il est donc important que l’ensemble de la population reçoive une dose de rappel pour conserver ce bouclier vaccinal et le renforcer.


► Toute l'actualité des services de l'État en Haute-Vienne sur Facebook , Twitter et Instagram !