Communiqués de presse

COVID–19 : Continuité de l’activité économique

 
 

Point de situation en Haute-Vienne

« Nous n'avons pas interdit l'activité professionnelle. Il est possible, pour ceux qui travaillent, si les règles de sécurité, les gestes barrières, la distanciation entre ceux qui se rencontrent peuvent être respectés, de continuer son activité professionnelle. Ma priorité, c'est évidemment la santé des salariés, des Français en général, mais il n'est pas impossible de travailler. » … « les salariés qui le doivent ou qui le peuvent, peuvent continuer à travailler avec un régime très strict de déplacement vers leur travail et avec le respect très strict des mesures de sécurité, des gestes barrières dans l'entreprise »

Extrait de l’interview de M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre – France 2 – Mardi 17 mars 2020

Au regard de la déclaration faite par le Premier ministre, en liaison avec les chambres consulaires la préfecture a mis en place un système pour que les entreprises puissent s’adresser directement à elles pour faire remonter leurs difficultés. À défaut nous avons un lien direct avec chacun des présidents pour leur transmettre en continu les directives et décisions gouvernementales.

Cette continuité de l’activité économique se traduit par des principes de base :

Les activités agricoles doivent continuer à s’exercer normalement comme tout ce qui concerne la chaîne logistique de transport de marchandises.

Naturellement, toute intervention urgente d’un artisan pour une réparation, une panne est prioritaire. Pour ce qui concerne les chantiers plus important il appartient à celui qui a commandé le chantier de le maintenir ou de le différer.

Toutes les TPE- PME doivent pouvoir continuer leur activité pour peu que l’on respecte les mesures sanitaires évoquées par le Premier ministre.

Si une grande partie de l’activité économique des entreprises peut se faire à domicile, toutes ne le peuvent pas, c’est un équilibre qu’il nous faut trouver.

Depuis hier soir, pour celles et ceux qui ne peuvent pas rester à domicile, ils doivent se munir de leur attestation de déplacement dérogatoire actualisée chaque jour et d’un justificatif de déplacement professionnel qui, à ce stade, a une validité permanente.

Le préfet a indiqué aux maires que les marchés pouvaient continuer à se tenir, car il est important de pouvoir répartir les accès aux points d’alimentation. Il nous appartient de faire en sorte que les mesures de sécurité et les gestes barrières soient respectés en prévoyant un mètre entre chaque personne et d’au moins deux mètres entre chaque étal.

Pour en savoir plus, le ministère du Travail publie sur son site internet un questions/r é ponses pour les entreprises et les salariés.