2018

Mouvement de grève des sapeurs-pompiers

 
 

Raphaël Le Méhauté, préfet de la Haute-Vienne et Jean-Claude Leblois, président du conseil départemental et président du conseil d’administration du Service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Vienne se sont mis d’accord pour proposer la nomination d’un médiateur afin que le dialogue social reprenne au sein du SDISService départemental d'incendie et de secours.

Dans l’intérêt de la population, le préfet et le président du Conseil départemental en appellent à la responsabilité des sapeurs-pompiers professionnels pour ne pas perturber le service et préserver les matériels. Aussi, cette médiation ne pourra commencer qu’à la fin du mouvement de grève.

S’agissant des sapeurs-pompiers volontaires, le préfet et le président du Conseil départemental leur renouvellent leur confiance et saluent leur engagement. Ils proposent que dans le cadre de ses rencontres régulières, la commission de suivi de la gestion individualisée de l’alerte (GIA) examine les modalités d’optimisation du dispositif.