Exercice de simulation d'attentat terroriste à Oradour-sur-Glane

 
 
Exercice de simulation d'attentat terroriste  à Oradour-sur-Glane

Crédit photo : SDIS 87

Raphaël Le Méhauté, préfet de la Haute-Vienne, a souhaité organiser ce jeudi 18 janvier 2018 de 9h30 à 15h un exercice de simulation d’attaque terroriste à Oradour-sur-Glane.

La réalisation d’exercices de sécurité civile, réguliers et réalistes, est une nécessité pour renforcer l’efficacité des dispositifs opérationnels et faire face, en tous temps, aux phénomènes susceptibles de mettre en danger la société.

Suite aux attentats survenus en janvier et novembre 2015, et conformément à la circulaire relative à la politique nationale des exercices territoriaux pour la période 2016-2018, le ministre de l’Intérieur a demandé à chaque département de réaliser des exercices terrain ou cadre attentat NOVI pour tester la réactivité et la coordination des différents acteurs de la sécurité.

C’est pourquoi, après celui réalisé en janvier 2017 en zone police à l’aéroport de Limoges Bellegarde, la préfecture de Haute-Vienne a organisé jeudi 18 janvier 2018 un exercice de sécurité civile en zone gendarmerie avec pour thématique le risque d’un attentat terroriste faisant de nombreuses victimes.

Dans le cadre de la préparation à la gestion de crise, les exercices permettent d’expérimenter et valider les procédures et outils élaborés en planification. Ils permettent également de développer les savoir-faire et la connaissance mutuelle des services impliqués, les faisant travailler de la façon la plus réaliste possible sur tous les aspects de la gestion de crise. Le retour d’expérience réalisé donne lieu à la fois à la prise en compte de bonnes pratiques et à la définition d’actions d’amélioration.

Cet exercice avait pour objectif de tester les capacités d’intervention des forces de l'ordre face à un acte terroriste, le dispositif d'évacuation des victimes et l'organisation des secours mais aussi toute la chaine de commandement et le centre opérationnel départemental (COD) mis en place à la préfecture.

L’opération a mobilisé sur place plus de 220 acteurs appelés à intervenir dans ce type de crise.

Plusieurs services étaient engagés : le centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane, les services de la mairie d’Oradour-sur-Glane, les ABF de la DRACdirection régionale des affaires culturelles, les sapeurs pompiers du SDISService départemental d'incendie et de secours et les équipes du SAMUService d'aide médicale urgente, la Gendarmerie nationale, le Procureur de la République, le service régional de police judiciaire, les personnels de l’Agence régionale de santé, de la Cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP), de la préfecture, les associations agréées de sécurité civile (ADPC, Croix-Rouge), des figurants élèves de l'Institut régional de formation sanitaire et social du Limousin de la Croix rouge (IRFSS).

Téléchargés le dossier de presse

> DPexerciceATTENTAT_ORADOUR-SUR-GLANE_20180118 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,83 Mb

2Q3A4690_Credit_Gendarmerie87-ide