Mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et hommage aux Justes de France

 
 
Mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et hommage aux Justes

Jérôme DECOURS, secrétaire général de la préfecture de la Haute-Vienne a présidé ce mardi 16 juillet la cérémonie qui s'est tenue à Limoges à l'occasion de la "Journée nationale à la Mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et d'hommage aux Justes de France."

Cette journée nationale est fixée au 16 juillet, date anniversaire de la rafle du Velodrome d'Hiver à Paris.

La cérémonie s'est déroulée en présence des autorités civiles et militaires.

Les allocutions de Monsieur Charley DAÏAN, président du consistoire israélite et de madame Madeleine COIGNOUX, présidente de la communauté tzigane ont précédé la lecture du message de la secrétaire d’État auprès de la ministre des armées par Monsieur Jérôme DECOURS, secrétaire général de la préfecture.

«La rafle des 16 et 17 juillet est une blessure qui ne cicatrisera jamais.Les cris des enfants séparés de leurs parents sont loin mais nous les entendons toujours. Les larmes des familles déchirées se sont éloignées mais elles nous émeuvent encore. La tragédie du Vel d'Hiv demeure une plaie vive dans nos mémoires

[...] Même dans la tragédie, il y a eu les Justes, [...] des flambeaux d’humanité

[...] La fraternité, la tolérance et la dignité humaine n'ont pas de prix. C'est un combat qu'il faut mener sans cesse contre l'ignorance, le racisme, l'antisémitisme et le négationnisme.»

Puis, les autorités ont procéder aux Dépôts de gerbes

  • le consistoire israélite de Limoges
  • la communauté tzigane et les associations de déportés
  • la LICRA 87
  • le conseil départemental de la Haute-Vienne
  • le conseil régional Nouvelle-Aquitaine
  • la mairie de Limoges
  • la préfecture de la Haute-Vienne
Cliquez sur les images pour les agrandir