Rencontre avec les volontaires haut-viennois du Service national universel (SNU)

 
 
Rencontre avec les volontaires haut-viennois du Service national universel (SNU)

Seymour Morsy, préfet de la Haute-Vienne, a reçu les volontaires haut-viennois du Service national universel (promotion 2020) dans la salle des fêtes de la préfecture, représentant symboliquement le début de leur engagement.

Le Service national universel (SNU), dispositif interministériel et inter-partenarial, s’adresse à tous les jeunes filles et garçons, âgés de 15 à 16 ans. Il comporte obligatoirement un séjour de cohésion de deux semaines, et une mission d’intérêt général (MIG) de 84 heures réparties sur toute l’année, ou 12 jours consécutifs. Les volontaires ont ensuite la possibilité de poursuivre leur engagement pendant un minimum de trois mois.

SNU - RSIDE

Expérimenté dans 13 départements en 2019, le SNU est déployé sur tout le territoire national en 2020, sur la base du volontariat. Il a pour objectif de transmettre les valeurs de la République, d’assurer le renforcement de la cohésion nationale, le développement d’une culture de l’engagement, et de participer à l’insertion sociale et professionnelle des volontaires. L’échelon de mise en œuvre du dispositif se situe au niveau départemental.

En raison de la crise sanitaire, le séjour de cohésion, initialement prévu du 22 juin au 3 juillet, est reporté. Les deux étapes du SNU sont inversées et les volontaires peuvent effectuer leur mission d’intérêt général dès cet été, sous réserve de missions disponibles.

La mission d’intérêt général (MIG) vise à développer la culture de l’engagement et le sens de l’intérêt général, ainsi qu’à renforcer la responsabilité et l’autonomie des jeunes. Elle permet au volontaire de jouer un rôle actif au service de l’intérêt général. Chaque mission correspond à un engagement de 12 jours consécutifs ou de 84 heures.

Ces missions s’orientent autour de neuf thématiques : défense et mémoire, sécurité, solidarité, santé, éducation, culture, sport, environnement et développement durable, et citoyenneté.

Les volontaires inscrits ont la possibilité de s’engager au sein d’une collectivité, un établissement public, un corps en uniforme ou une association.

La crise sanitaire a eu des conséquences sur la cohésion de notre société, tout en démontrant l’attente de solidarité et la volonté d’engagement de nos concitoyens. En sortie de crise, les MIG devront donc proposer en priorité un accompagnement des personnes vulnérables, afin de renouer le lien social et lutter contre l’exclusion et l’isolement.

42 volontaires scolarisés en Haute-Vienne ont confirmé leur engagement au SNU.

Cette rencontre représente symboliquement le début de l'engagement au SNU pour les volontaires.

Après l'ouverture par monsieur le préfet, l'occasion était de rappeler aux volontaires les objectifs du SNU et de leur présenter la mission d’intérêt général.

Un atelier interactif a ensuite été organisé, afin de recenser les centres d'intérêt et souhaits des volontaires pour cette mission.

Enfin, les volontaires ont reçu leur tenue commune, à porter obligatoirement à chaque temps fort du SNU !

Les services de l’État restent aux côtés de chaque volontaire, afin d’œuvrer à la bonne organisation du SNU, leur permettre de vivre concrètement leur engagement au plus près des besoins du territoire, et leur proposer des missions d’intérêt général.

Site du Service national universel : https://www.snu.gouv.fr/

Retrouvez toute l'actualité des services de l'État en Haute-Vienne sur Facebook , Twitter et Instagram !