Encourageons la solidarité pour la mise à disposition de paille auprès des éleveurs haut-viennois.

 
 

La sécheresse de 2018 a conduit les éleveurs à entamer leurs stocks qui ont cruellement fait défaut pendant la période hivernale. Les conditions météorologiques du printemps 2019 ont contribué à réalisation de récoltes d’herbe globalement satisfaisantes. Pour autant, les stocks fourragers ne sont pas, à ce stade, complètement reconstitués.

Dans un contexte de déficit pluviométrique qui pourrait perdurer, garantir la nourriture des animaux est donc une priorité.

Les récoltes de céréales viennent de débuter en Haute-Vienne : ne pas broyer la paille et la mettre à disposition des éleveurs susceptibles d’en avoir besoin constitue un premier pas de solidarité.

Il est en effet important de mobiliser toutes les ressources disponibles et l’objectif est de pouvoir combler les besoins en fourrages pour les troupeaux.

Aussi, toutes les initiatives d’entraide pour la collecte et le transport de la paille en faveur des éleveurs haut-viennois sont les bienvenues et sont à particulièrement encourager.