Communiqués de presse

COVID-19 - Centres de loisirs ouverts pendant les vacances scolaires en Haute-Vienne

 
 

Pendant les vacances de printemps, la garde d’enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire reste une priorité de l’État et des collectivités.

Le dispositif exceptionnel de garde d’enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise du COVID-19 a été mis en œuvre en Haute-Vienne dès le 16 mars sous l’égide du préfet, avec l'Éducation nationale, la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations), la caisse d'allocations familiales (CAF) et l'agence régionale de santé (ARSAgence Régionale de Santé), en lien avec les collectivités territoriales. Ce dispositif couvre l’ensemble des temps scolaires, avant et après les temps de classe.

Afin de garantir la continuité de ce dispositif de garde d’enfants, indispensable à la gestion de crise pendant les deux semaines de vacances scolaires, un travail de coordination interservices, en lien avec les collectivités, a été réalisé.

Ainsi, à compter de ce lundi et durant ces deux semaines de vacances, les enfants sont majoritairement accueillis dans des accueils de loisirs, organisés par les collectivités locales. Ils sont encadrés par des professionnels de l’animation, par petits groupes ne dépassant pas 8-10 enfants, avec le respect strict des gestes barrières.

Afin répondre au plus près aux besoins des parents concernés, les collectivités ont ajusté leurs plages et jours d’ouverture. Dans certains cas ou en l’absence d’un accueil de loisirs, une garderie est mise en œuvre directement par la collectivité (Royères, Saint-Léonard de Noblat).

Si un parent n’a pas déjà pris l'attache de la structure d'accueil habituelle de son enfant, ou en cas de difficulté à trouver une solution de garde, il a la possibilité de faire connaître ses besoins par le biais de l'application « ».

Vingt-six accueils de loisirs et deux garderies fonctionnent dans le département pour satisfaire l’accueil exceptionnel des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire. Ils représentent un maillage cohérent sur le département et permettent ainsi d’apporter une solution souple aux parents concernés, avec le plus de proximité possible.

Une soixantaine d’enfants est accueillie actuellement, dont 50 % par la ville de Limoges. Une majorité de structures accueille de très faibles effectifs (1 à 5 enfants).

Des accueils qui mettent en œuvre les mesures barrières

Les accueils de loisirs mobilisés ont tous reçus l’ensemble des informations sur les gestes barrières ainsi que les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour protéger tant les encadrants que les enfants et leurs familles.

Les organisateurs, qui n’en étaient pas pourvus, ont également été dotés de masques de protection, par l’ARSAgence Régionale de Santé et la direction des services départementaux de l’Éducation nationale (DSDEN) de la Haute-Vienne, pour les animateurs au contact des enfants.