2018

Signature du document général d’orientations de la sécurité routière 2018-2022

 
 

Seymour MORSY, préfet de la Haute-Vienne, Annick MORIZIO, 1ère vice-présidente du conseil départemental de la Haute-Vienne, Daniel BOISSERIE, président de l’association des maires ruraux, Bruno ROBINET, vice-procureur, procureur de la République par intérim et Pascal GODRIE, membre de l'association des maires et des élus de la Haute-Vienne, ont procédé à la signature du document général d'orientation en matière de sécurité routière pour les années 2018 à 2022, réaffirmant ainsi leur engagement collectif pour réduire l’accidentalité sur les routes.

DGO_IDE 2

La démarche d'élaboration du DGO est une démarche partenariale, de connaissance partagée de l'accidentalité, d'identification des enjeux et de définition de stratégies appropriées de lutte contre l'insécurité routière, pour les quatre prochaines années.

Pour l'ensemble des partenaires institutionnels et des acteurs locaux de la sécurité routière, son élaboration constitue un moment privilégié pour revisiter les modes d'action les plus pertinents et se mobiliser autour d’orientations communes.

La politique de sécurité routière nationale

Lors du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) réuni le 9 janvier 2018 par le Premier ministre, trois axes majeurs pour la politique de sécurité routière du quinquennat ont été retenus :

  • l’engagement de chaque citoyen en faveur de la sécurité routière,
  • la protection de l’ensemble des usagers de la route,
  • l’anticipation pour mettre les nouvelles technologies au service de la sécurité routière.

Ces trois axes renvoient à 18 mesures fortes dont la baisse de la vitesse maximale sur les routes à double sens sans séparateur central, une plus grande sévérité pour les conduites addictives et l’usage des téléphones mobiles en conduisant, et une protection accrue des piétons.

Le DGO 2018-2022

Au niveau départemental, le document général d’orientations 2018-2022 définit la stratégie de lutte contre l’insécurité routière pour les quatre années à venir. Il s’appuie sur l’étude statistique de l’accidentalité locale afin de déterminer les différents enjeux qui seront déclinés chaque année dans le Plan départemental d’actions de sécurité routière (PDASR).

Pour la période 2018-2022, deux catégories d’enjeux ont été retenus dans le DGO :

1- Les enjeux nationaux principaux :

  • le risque routier professionnel ;
  • la conduite après usage de substances psychoactives (alcool, stupéfiants) ;
  • les jeunes ;
  • les seniors.

2- Au vu de l'analyse de l'accidentalité du département, deux enjeux locaux complémentaires ont été rajoutés :

  • le partage de la voirie ;
  • les deux roues motorisées (2 RM).

Ces enjeux sont déclinés, durant toute la durée du DGO, en orientations d’actions.

Les orientations d'actions doivent contribuer à la réalisation des objectifs fixés et proposer des pistes d'actions innovantes et fédératrices pour des effets durables sur les quatre enjeux prioritaires.

La concertation et le travail des groupes ont permis de définir un certain nombre d'orientations d'actions visant à :

  • Renforcer la coordination des politiques locales de prévention en matière d'usage d'alcool et de drogue
  • Mettre en place un continuum éducatif à la sécurité routière depuis le plus jeune âge et tout au long de la vie
  • Améliorer la formation au permis de conduire et sécuriser les premières années de permis notamment pour les motards
  • Promouvoir la connaissance et le respect réciproque des usagers et le partage de la route
  • Prendre en compte les usagers vulnérables dans les infrastructures
  • Adapter en permanence les contrôles routiers à l'évolution des comportements

> Consultez le Document général d'orientation (DGO) 2018-2022 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,12 Mb