Actualités

Fête nationale : Cérémonie du 13 juillet

 
 
Fête nationale : Cérémonie du 13 juillet

Jérôme DECOURS, secrétaire général de la préfecture de la Haute-Vienne représentant le préfet de la Haute-Vienne a présidé samedi 13 juillet la cérémonie organisée à Limoges, place Jourdan, à l’occasion de la célébration de la Fête nationale, et placée sous l’autorité militaire du général François BONAVITA, commandant adjoint la région de gendarmerie de la Nouvelle-Aquitaine et commandant le groupement de Gendarmerie départementale de la Haute-Vienne.

Les troupes présentes

Lors de la cérémonie, le commandement des troupes est confié au capitaine Jean-Charles FIEVRE, affecté à la division des opérations du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne.

Le groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne ainsi que l’ensemble des unités de gendarmerie du Limousin sont placés sous le commandement du général François BONAVITA, dont l’état-major est implanté au sein des casernes JOUAN et JOURDAN, rue Victor Thuillat à Limoges. Sur le département de la Haute-Vienne, la zone de compétence de la gendarmerie nationale s’exerce sur 193 communes rassemblant 52 % de la population. Le général François BONAVITA a également autorité sur les groupements de gendarmerie départementale de la Creuse et de la Corrèze, ainsi que sur la section de recherches de Limoges, soit, 1867 personnels civils et militaires dont 618 réservistes, répartis dans 116 casernes.

  • Le fanion du groupement de gendarmerie départemental de la Haute-Vienne
  • Un détachement des pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne.

Placé sous les ordres du capitaine Clément THUILLIER, commandant le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Limoges, ce détachement est composé de trois sous-officiers et de trois gendarmes adjoints volontaires issus des trois pelotons de Limoges, Bellac et Saint-Junien.

Les pelotons de surveillance et d’intervention de la gendarmerie sont des unités dont la vocation prioritaire est la lutte contre la délinquance de voie publique, menée de manière préventive, dissuasive et répressive, dans les secteurs géographiques et les périodes les plus sensibles, notamment nocturnes.

Dans ce cadre, ils appuient et renforcent l’action menée par les unités territoriales. Les militaires qui les composent possèdent des aptitudes particulières en termes de condition et d’entraînement physiques ainsi que des compétences spécifiques dans le domaine des techniques de l’intervention professionnelle.

Doté de la compétence « Sabre », le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de Limoges dispose en outre de capacités et de moyens permettant une première réponse opérationnelle en réaction à une attaque terroriste.

  • Un détachement du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne

Placé sous les ordres de l’adjudant-chef Marie-Josèphe PATEYRON affectée à la brigade de recherches de Limoges, ce détachement est composé de six sous-officiers issus des unités territoriales des compagnies de gendarmerie départementale de Limoges, Bellac et Saint-Junien..

Organisées en communauté de brigades ou en brigades territoriales autonomes, les compagnies de gendarmerie départementale assurent la sécurité générale des personnes et des biens sur le ressort de leur circonscription. En 2018, les personnels de ces unités ont assuré 10 479 interventions dont 2 514 nocturnes. Engagées dans lutte contre toutes les formes de d’insécurité, les missions de contact et de prévention auprès de la population constituent le cœur de leur action quotidienne.

  • Un piquet d’honneur du 1er régiment d’infanterie de Marine d’Angoulême aux ordres du sergent Achille.

Formation blindée légère, le 1er régiment d’infanterie de Marine subordonné à la 9e brigade d’infanterie de marine constitue un outil de combat puissant et performant, qualifié pour toutes les missions de combat blindé ou de renseignement.

Sa vocation opérationnelle est tournée vers la projection d’urgence et l’engagement outre-mer.

  • Un détachement de la police municipale de Limoges.

Ce détachement est placé sous les ordres de Monsieur Olivier HUBERT, chef de service de la police

Il est composé de 14 policiers municipaux représentant les brigades de surveillance et d’intervention jour et nuit, brigade volante de quartiers, brigade administrative et prévention. La police municipale est une véritable police de proximité qui se caractérise par une présence visible, dissuasive et une grande réactivité.  Ses missions sont axées sur la garantie de l'ordre public et la protection des personnes et des biens.

La brigade canine de la police municipale est composée de chiens de races bergères.

Les chiens ont été sélectionnés dès l’âge de 8 semaines pour leurs aptitudes physiques et leur tempérament joueur, combatif et indépendant. Ils sont éduqués au travail de police pendant une année environ avant d’être engagés sur la voie publique.

La police municipale de Limoges compte actuellement 73 postes.

  • Un maître-chien appartenant à la brigade de surveillance intérieure des douanes de Limoges.
  • Un détachement de 5 motocyclistes du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne.

Ce détachement est placé sous les ordres de l’adjudant-chef Lionel SORRENTINO, commandant la brigade motorisée de Bellac.

La gendarmerie départementale de la Haute-Vienne compte actuellement dans ses rangs 33 motocyclistes répartis sur 4 unités de sécurité routière : les pelotons motorisés de Feytiat et Bessines-sur-Gartempe et les brigades motorisées de Rochechouart et Bellac. Ces professionnels de la sécurité routière travaillent prioritairement sur les axes les plus structurants à savoir sur le réseau autoroutier et routier départemental dont la responsabilité est confiée à la gendarmerie nationale. La lutte contre l’insécurité routière constitue le cœur de leur métier. Ils sont chargés de porter aide et assistance aux usagers de la route en difficulté. Ils luttent également contre toute forme de délinquance itinérante et contrôlent les flux sur l’ensemble du département de la Haute-Vienne.

  • Un détachement de 4 motocyclistes de la Police Nationale appartenant à la formation motorisée urbaine de la direction départementale de la sécurité publique de la Haute Vienne

Ce détachement est placé sous les ordres du major Pascal DEBLOOS.

La Formation Urbaine Motorisée (FMU) de la DDSPdirection départementale de la sécurité publique 87 est composée de 7 motards. Leur mission est de lutter essentiellement contre l’insécurité routière et d’assurer la protection des personnes et des biens. Ils exercent des contrôles routiers à titre préventif et répriment les infractions au code de la route. Ils assurent, en partenariat avec d’autres directions telles que la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement, le contrôle spécifique des poids lourds en transit sur la circonscription. Ils participent également aux dispositifs d’escorte et de circulation, lors des voyages officiels et manifestations de voie publique.

La direction départementale de la sécurité publique de la Haute-Vienne assure la protection des personnes et des biens en luttant contre toutes les formes de délinquance, prête assistance à la population et veille à la tranquillité et au maintien de l’ordre public. En outre, elle remplit une mission de renseignement au profit de l’autorité préfectorale.
La police nationale de Limoges est présente sur le territoire de Limoges et des communes de Condat-sur-Vienne, Couzeix, Feytiat, Isle, Panazol, le Palais-sur-Vienne qui couvre une population 181 882 habitants (48% de la population de la Haut-Viennoise) et traite près de 75 % de la délinquance constatée sur le département. Forte d’environ 400 personnels administratifs et actifs, la DDSPdirection départementale de la sécurité publique de la Haute-Vienne a en 2018 : assuré l’accueil de plus de 40 700 personnes au sein de l’hôtel de Police de Limoges, traité 41 500 appels « 17 police secours »  et réalisé plus de 14 200 interventions police secours, essentiellement en lien avec l’aide aux personnes.

Ses missions principales sont :
La sécurité et la paix publiques :

  • Assurer la protection des personnes et des biens, la prévention des troubles à l’ordre public et à la tranquillité publique,
  • Assurer le suivi des appels Police secours (appels 17) 24h/24 : en 2018,
  • Maintenir l’ordre public : présence dissuasive sur la voie publique, encadrement de grands événements (manifestations sportives, mouvements revendicatifs, sécurisation des déplacements de personnalités, protection des sites sensibles…), assurer la sécurisation de la Préfecture de département dans le cadre des mouvements revendicatifs, du Tribunal de Grande Instance, notamment dans le cadre des audiences correctionnelles sensibles et de la Cour d’Assises, des centres commerciaux, des sites cutuels, de la Gare des Bénédictins et de l’aéroport Limoges Bellegarde dans le cadre de Vigipirate...
  • Assurer la prévention et la répression en matière de sécurité routière,
  • Mener des actions de prévention de la délinquance en partenariat avec notamment l’éducation nationale mais également diverses organisations professionnelles telles que les associations de commerçants ou entreprises : sensibilisation et prévention de la malveillance (sûreté), sensibilisations sur les addictions et les conduites à risques, sensibilisations en matière de sécurité routière, violences en milieu scolaire, cybercriminalité, prévention auprès des scolaires, des professionnels et personnes âgées…
  • Développement d’un partenariat avec les élus et autres acteurs locaux (établissements scolaires, municipalités, bailleurs sociaux, acteurs économiques et sociaux…).

La police judiciaire

  • Rechercher et constater les infractions pénales, en rassembler les preuves, rechercher les auteurs et leurs complices, les arrêter et les présenter aux autorités judiciaires compétentes. En 2018, plus de 15 300 procédures judiciaires ont été traitées en matière d’atteintes aux personnes, atteintes aux biens, sécurité routière… La DDSPdirection départementale de la sécurité publique dispose d’unités spécialisées pour la prise en charge des mineurs victimes, mineurs auteurs, personnes vulnérables, violences intra-familiales, lutte contre le proxénétisme, ainsi que la lutte contre les cambriolages, le trafic de drogue et les accidents et délits routiers.

Le renseignement et l’information des autorités gouvernementales

  • Déceler et prévenir toute menace susceptible de porter atteinte à l’ordre public, aux institutions et aux intérêts fondamentaux de la Nation, le suivi et la prévention de la radicalisation. Le renseignement territorial a compétence sur le département de la Haute-Vienne
  • Un détachement de 3 scooters de la police municipale de Limoges

Principalement utilisés par les brigades de surveillance et d’intervention, ils apportent mobilité et discrétion lors des missions de soutien des équipes de terrain.

  • Un détachement de 3 motocyclistes et un véhicule bureau mobile appartenant à la brigade de surveillance intérieure des douanes de Limoges

Ce détachement est placé sous les ordres du contrôleur principal Willy SURAULT.

La brigade des douanes de Limoges est composée de 40 agents dont 9 motocyclistes et deux maîtres de chiens anti-stupéfiants. Cette unité a une mission de protection et de sécurité. Elle lutte contre les trafics de produits stupéfiants, de contrefaçon et de tabacs.

Cliquez sur les images pour les agrandir

Remises de décorations

Les insignes de chevalier de l’ordre national du mérite ont été remis par le général François BONAVITA aux :

  • Chef d’escadron Christian MILLET, officier adjoint chargé de la police judiciaire du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne,
  • Chef d’escadron Marc PERRAULT, chef du bureau sécurité publique et partenariat du groupement de gendarmerie départementale de la Haute-Vienne.